Momo — More Monitoring Action in the EU
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

La silhouette « floue »

Conflit d'intérêts Lancer l'alerte Pouvoir Se surveiller soi-même Sensibilisation

Durée

90 min

Group size

5-15

Compatible avec
une utilisation numérique

Oui, par logiciel externe

Difficulty

3/5

Durée

90 min

Group size

5-15

Applicable to digital tools

Oui, par logiciel externe

Difficulty

3/5
Cette activité aide les participant·e·s à réfléchir à un contexte, en tenant compte des différents points de vue et expériences. Cette activité n’est pas un test de connaissance du sujet.
Cette activité aide les participant·e·s à réfléchir à un contexte, en tenant compte des différents points de vue et expériences. Cette activité n’est pas un test de connaissance du sujet.

RÉFÉRENCES THÉORIQUES :

GOALS

  • Reconnaître que les situations de la vie réelle ne sont jamais noires ou blanches, mais qu’elles peuvent être différentes selon le point de vue adopté
  • Parvenir à une définition commune à partir d’opinions différentes et de niveaux de connaissance et de conscience différents

ÂGE DES PARTICIPANT⸱E⸱S

À partir de 13 ans

MÉTHODES

Brainstorming, approche créative, discussion collective

ÉQUIPEMENT

Une grande feuille de papier (min 1,5 m de long et 1m de large), feuilles A3/A2, marqueurs, post-its, stylos

DOCUMENTS

Non fournis

ESCAPE GAME

Non fournis

Instructions

Cette activité permet au groupe de rechercher une définition commune d’un personnage dont le portrait est généralement difficile à cerner avec précision. Il ne s’agit pas de tester les connaissances des participant·e·s sur le sujet, mais de leur faire comprendre que, parfois, le monde n’est pas tout noir ou tout blanc : le contexte, les points de vue et les expériences des personnes font la différence.
  • Dessine une silhouette sur une grande feuille de papier – allonge une personne pour le faire ! (5 min)
  • Propose un personnage sur lequel réfléchir : tu peux utiliser différentes catégories, par exemple le dénonciateur, le corrompu, le corruptible, la vigie, l’activiste anti-corruption, etc.
  • Chaque participant·e écrit sur des post-it quelques mots ou phrases sur la perception qu’il·elle a de lui·elle-même en tant que personnage choisi. À l’intérieur de la silhouette, ils·elles placent des post-it sur ce qu’ils·elles « ressentiraient » et comment ils·elles « agiraient » dans ce rôle, et à l’extérieur de la silhouette sur la façon dont ils·elles pensent que la société « les percevrait ». Chacun·e peut placer autant de post-it qu’il ou elle le souhaite. Il est possible de placer des post-it sur la ligne de la silhouette elle-même : des mots ou des phrases peuvent être considérés comme des déclarations intérieures et extérieures à la fois. (20 min)
  • Encourage les participant·e·s à organiser collectivement en macro-thèmes les post-it sur la grande feuille, en discutant des choix et en expliquant la signification réelle de leurs mots ou phrases. Tu peux demander ce qui manque et pousser le groupe à enrichir ensemble le contenu déjà présent dans la silhouette. (15 min)
  • Divise le groupe en au moins deux sous-groupes et demande-leur de créer une définition commune de la catégorie choisie, en utilisant les post-it comme support. (10 min)
  • Fusionne les groupes et dirige la discussion sur les différences entre les définitions et rapelle-toi que des points de vue opposés peuvent coexister sur le même sujet. (15 min)

POSSIBILE VARIATION

Il est possible de réaliser l’exercice sous la forme d’un collage ou d’un mélange de collage et de peinture. Si l’on ne dispose pas de matériel photographique, il est également possible de réaliser l’activité sous la forme d’une simple peinture ou d’un dessin.

DIGITAL TOOLS

Il est possible de présenter numériquement cette activité dans un atelier en ligne simultané en utilisant un outil de carte collaborative comme : Miro, Oncoo, MURAL  ou encoreJamboard. L’outil fournit un écran de modération et les participant·e·s peuvent interagir à l’aide de post-its sur l’écran via un smartphone ou un ordinateur. L’animateur·rice (avec les participant·e·s) peut organiser les cartes sur l’écran.

Pour rendre l’activité moins chaotique et plus facile à gérer, si le groupe dépasse dix personnes, nous suggérons de diviser les participant·e·s en plus petits groupes et de poursuivre l’activité comme prévu en présence.

Visuellement, il est toujours très important pour l’animateur·rice de regrouper les réponses similaires.

Momo — More Monitoring Action in the EU

Instructions

Cette activité permet au groupe de rechercher une définition commune d’un personnage dont le portrait est généralement difficile à cerner avec précision. Il ne s’agit pas de tester les connaissances des participant·e·s sur le sujet, mais de leur faire comprendre que, parfois, le monde n’est pas tout noir ou tout blanc : le contexte, les points de vue et les expériences des personnes font la différence.
  • Dessine une silhouette sur une grande feuille de papier – allonge une personne pour le faire ! (5 min)
  • Propose un personnage sur lequel réfléchir : tu peux utiliser différentes catégories, par exemple le dénonciateur, le corrompu, le corruptible, la vigie, l’activiste anti-corruption, etc.
  • Chaque participant·e écrit sur des post-it quelques mots ou phrases sur la perception qu’il·elle a de lui·elle-même en tant que personnage choisi. À l’intérieur de la silhouette, ils·elles placent des post-it sur ce qu’ils·elles « ressentiraient » et comment ils·elles « agiraient » dans ce rôle, et à l’extérieur de la silhouette sur la façon dont ils·elles pensent que la société « les percevrait ». Chacun·e peut placer autant de post-it qu’il ou elle le souhaite. Il est possible de placer des post-it sur la ligne de la silhouette elle-même : des mots ou des phrases peuvent être considérés comme des déclarations intérieures et extérieures à la fois. (20 min)
  • Encourage les participant·e·s à organiser collectivement en macro-thèmes les post-it sur la grande feuille, en discutant des choix et en expliquant la signification réelle de leurs mots ou phrases. Tu peux demander ce qui manque et pousser le groupe à enrichir ensemble le contenu déjà présent dans la silhouette. (15 min)
  • Divise le groupe en au moins deux sous-groupes et demande-leur de créer une définition commune de la catégorie choisie, en utilisant les post-it comme support. (10 min)
  • Fusionne les groupes et dirige la discussion sur les différences entre les définitions et rapelle-toi que des points de vue opposés peuvent coexister sur le même sujet. (15 min)

VARIATION POSSIBLE

Il est possible de réaliser l’exercice sous la forme d’un collage ou d’un mélange de collage et de peinture. Si l’on ne dispose pas de matériel photographique, il est également possible de réaliser l’activité sous la forme d’une simple peinture ou d’un dessin.

OUTILS NUMÉRIQUES

Il est possible de présenter numériquement cette activité dans un atelier en ligne simultané en utilisant un outil de carte collaborative comme : Miro, Oncoo, MURAL  ou encoreJamboard. L’outil fournit un écran de modération et les participant·e·s peuvent interagir à l’aide de post-its sur l’écran via un smartphone ou un ordinateur. L’animateur·rice (avec les participant·e·s) peut organiser les cartes sur l’écran.

Pour rendre l’activité moins chaotique et plus facile à gérer, si le groupe dépasse dix personnes, nous suggérons de diviser les participant·e·s en plus petits groupes et de poursuivre l’activité comme prévu en présence.

Visuellement, il est toujours très important pour l’animateur·rice de regrouper les réponses similaires.